Le miroir des médias

Dans le cadre du cours nous avons élaborer sur le fait que les individus vivent par procuration. Les médias tendent donc à générer des concepts sociaux et délimitent par le fait même certaines zones de notre réalité au quotidien.Les télé-réalités en sont le parfait exemple. Depuis plusieurs années, c’est devenu une mode. Simplement au Québec, il fut été possible de voir naître star accadémie, Occupation double, La voix etc… Il s’agit d’un principe fort simple d’offre et de demande. Si les émissions de télé-réalités voient leur taux d’audience s’accroître, je pense que c’est proportionnellement relatif au manque qu’il existe dans la vie de plusieurs sur le plan ndividuel. Il serait fort intéressant d’avoir comme statistique la consommation d’émissions de ce genre selon l’environnement de vie d’un individu.

J’ai trouvé un article fort intéressant sur le sujet: https://infokiosques.net/imprimersans2.php3?id_article=154

Cela me fait encore penser à une forme d’aliénation. Je pense que l’individu moyen d’aujourd’hui ne passe pas assez de temps à réfléchir sur ce qui l’entour. L’individu d’aujourd’hui ne recherche plus une satisfaction personnel à long terme., Il recherche plutôt une satisfaction immédiate, bien que temporaire, à des problèmes plus sérieux. Ëtre scientifique ou encore psychologue, je ferais une expérience simple. Faire le suivis de plusieurs enfants séparés en deux groupes, le premier possédant des médias quelquonc et le deuxième n’en possédant pas. Les résultats pourraient être époustouflant.

Je tiens à préciser que je ne suis pas contre les médias, je pense cepedant que leurs utilisations pourraient être mieux exploités.

Le miroir des médias

Une société de surveillance

Je viens de lire le blogue d’un collègue qui aborde comme sujet un hôtel qui pourrait être dirigé par des robots. Voici son le lien de son article. Je trouve que cela repousse les limites de l’imagination. Dans son article, Passifagressif, mentionne également le fait que tout appareil qui nous entoure munis d’une caméra peut permettre à quelqu’un de nous observer a notre insu et sans parler des téléphones cellulaires qui peuvent directement révéler notre position en tout temps et les satellites, bref les moyens de nous observer sont incalculables.

J’irais encore plus loin en mentionnant qu’internet et les réseaux sociaux sont également des moyens pour permettre à un grand nombre d’individus de garder une vue sur la vie des gens, et ce en tout temps. La plupart des gens transmettent des informations personnelles sur ces réseaux et certaines personnes malintentionnées peuvent facilement s’en servir afin de tromper les gens. J’ai souvent entendu parler de personnes qui se font solliciter de l’argent par des gens sur internet en leur promettant des milliers de dollars en retour. Aujourd’hui, notre vie privée ne l’est plus à cent pour cent, les gens devraient prendre conscience de l’information que leurs renseignements personnels peuvent transmettre. La technologie sera toujours orientée de plus en plus vers le partage en ligne et il serait primordial de faire de la sensibilisation auprès des gens afin que tous puissent savoir quel genre d’information ces programmes transmettent sur eux et à qui cette information se rend.

 

Une société de surveillance

La publicité

Bonjour tout le monde,

J’écris en réponse à un article fait par un collègue qui traite de la publicité. Voici son article. Il mentionne que les pubs font plus que jamais partie de notre réalité. Je suis à cent pour cent d’accord. Nous les voyons dans les jeux,le cinéma,le web, les journaux, les vêtements, bref dans tout ce qui nous entoure. J’aimerais également ajouter qu’ils ont beaucoup plus d’influence que se que l’on peut concevoir. Sinon, pourquoi les entreprises payeraient des millions afin d’obtenir nos données personnelles ? Je n’ai pas les chiffres exacts cependant je sais que Facebook, pour ne nommer que ce site, se sert de ces informations comme une vraie petite mine d’or. Les pubs et les produits d’aujourd’hui ne tentent plus simplement de créer de nouveaux désirs chez les consommateurs. Au contraire, les compagnies se servent de ces données afin de créer des produits et des pubs de plus en plus personnalisés. Cette capacité d’adaptation est fulgurante. Faite l’essais passez quelques heures à parcourir le web pour trouver une voiture, ensuite, allez voir sur votre compte Facebook. Les annonces que vous allez voir sur le côté de la page seront en liens directs avec ce que vous cherchiez. Les compagnies connaissent vos intérêts et les exploitent de plus en plus. Même si nous pensons ne pas en être affectés, la pub fait partie de nos choix chaque jour. Elle influence notre consommation dans tous les domaines que nous le voulions ou non, que se soit intentionnel ou non.

Sur ce, je vous souhaite une belle soirée avec cette pub ! Pauvre petit chien!

La publicité

LA pub!

Bonjour tout le monde,

J’écris en réponse à un article fait par un collègue qui traite de la publicité. Voici son article. Il mentionne que les pubs font plus que jamais partie de notre réalité. Je suis à cent pour cent d’accord. Nous les voyons dans les jeux,le cinéma,le web, les journaux, les vêtements, bref dans tout ce qui nous entoure. J’aimerais également ajouter qu’ils ont beaucoup plus d’influence que se que l’on peut concevoir. Sinon, pourquoi les entreprises payeraient des millions afin d’obtenir nos données personnelles ? Je n’ai pas les chiffres exacts cependant je sais que Facebook, pour ne nommer que ce site, se sert de ces informations comme une vraie petite mine d’or. Les pubs et les produits d’aujourd’hui ne tentent plus simplement de créer de nouveaux désirs chez les consommateurs. Au contraire, les compagnies se servent de ces données afin de créer des produits et des pubs de plus en plus personnalisés. Cette capacité d’adaptation est fulgurante. Faite l’essais passez quelques heures à parcourir le web pour trouver une voiture, ensuite, allez voir sur votre compte Facebook. Les annonces que vous allez voir sur le côté de la page seront en liens directs avec ce que vous cherchiez. Les compagnies connaissent vos intérêts et les exploitent de plus en plus. Même si nous pensons ne pas en être affectés, la pub fait partie de nos choix chaque jour. Elle influence notre consommation dans tous les domaines que nous le voulions ou non, que se soit intentionnel ou non.

Sur ce, je vous souhaite une belle soirée avec cette pub ! Pauvre petit chien!

LA pub!

Et les humains dans tout cela?

Dans le cadre du cours de média, nous avons abordé les effets qu’engendrent les médias sur l’individu dans la société. J’ai lu une théorie que je trouve plus qu’intéressante mise en place par Alain Ehrenberg. Cette théorie lie la dépression de plus en plus grandissante aux médias qui nous entourent. Je ne peux qu’être d’accord avec lui. J’estime que, de plus en plus, les gens attendent de leurs vies qu’elle soit comme dans un film. Je m’explique! Je ne pense pas que les gens s’attendent à ce que la vie soit autant active que dans un film cependant, le fait de voir des réalités augmentées sans cesse amène à individu l’impression que son quotidien manque de mouvement. Ce qui m’amène à parler d’un réseau social immense, Facebook. Avec la popularité grandissante des médias sociaux, les gens suivent leurs entourages avec assiduité tout en gardant une certaine distance envers ces derniers. Cela amène certaines personnes à penser que leur vie est moins active et le fait de regarder des publications de gens qui déforme souvent la réalité et/ou qui donne de l’ampleur à certains événements peut démoraliser un grand nombre d’individus. Penser que la vie d’autrui est plus trépidante que la nôtre peut amener plusieurs personnes à vivre des épisodes de dépressions ainsi que de nombreuses remises en question sur le plan personnel. Ce phénomène crée un grand nombre de comparaisons entre les gens.

Je trouvais ce lien intéressant: http://blogsgrms.com/cestmalade/la-depression-facebook-chez-jeunes/. Il ne s’agit pas du site le plus crédible au monde. Je trouve néanmoins qu’il s’agit d’un sujet qui devrait faire étude davantage considérant le nouveau mode de vie qu’apportent ces médias. Avec l’accessibilité aux technologies que nous possédons aujourd’hui, c’est un secteur à ne pas négliger dans notre société.

Et les humains dans tout cela?

Saguenay et la nature

Je suis tombé sur ce magnifique vidéo,http://youtu.be/rcINYzsfyRQ, qui présente le maire de Saguenay et je n’ai pas pu rester indifférent.
D’abord, je tiens à dire que je comprends le point de vue du maire. Il est normal qu’en occupant son poste, il tienne à promouvoir les projets de sa région. Cependant, il s’en prend à un groupe tel que Greenpeace en le dénigrant. Il ne dénigre pas seulement leurs idéologies, il rabaisse également leurs intelligences. Il est important de savoir que l’organisation qui à pour but la préservation des ressources naturelles tente de faire réfléchir les gouvernements par des moyens pacifiques. Malheureusement, il existe des gens qui ne pensent aucunement aux répercussions de leurs gestes. Ce maire mentionne qu’il possède un grand respect pour la nature, ironique pour un homme qui déprécie un groupe tel que Greenpeace. Cet homme ne semble pas penser aux problèmes qu’entraînent des projets de telle envergure.Je pense que ce maire devrait faire écrire ses discours avant de les prononcer ou du moins, réfléchir quelque temps sur la façon d’aborder ses propos.

Cela me fait également penser à une forme d’aliénation. Le gouvernement qui demande à ces travailleurs de ne pas réfléchir sur les propos émie par le groupe de préservation de la faune. Pas question de les laisser se forger une opinion sur les projets. En gros, faites confiance au gouvernement et la vie sera belle. Si seulement l’utopie pouvait exister!

Saguenay et la nature

Covoiturage

Le covoiturage

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2015/02/10/004-covoiturage-interdit-quebec.shtml

Cet article traite d’une loi que je ne connaissais pas. Est-il concevable qu’au Québec, en 2015, il existe des lois contre le covoiturage? En fait, le titre est trompeur, car le covoiturage n’est pas interdit en soi. Ce qui est interdit, c’est le fait qu’un conducteur profite des passagers afin de réaliser un profit. Néanmoins, il n’existe pas de charte qui prédéfinit des normes quant au coût d’un trajet donner selon le nombre de personnes. La loi stipule que le gaz doit être payé de façon égale entre les passagers et le conducteur. Cet aspect nébuleux laisse place une marge de manoeuvre au gouvernement, il n’y a donc pas de contestation réellement possible. De plus, cette législation ne va nulle part puisqu’on est dans une société qui tente d’abaisser son impact sur l’environnement. Il s’agit après tout d’un service qui rend service à tout le monde. Personne ne devrait recevoir d’amendes pour avoir faire du covoiturage. Habitant dans une région éloignée des grands centres urbains, j’ai moi-même souvent fait ce genre de covoiturage et dans aucun des cas nous n’avons gardé les reçus afin d’établir exactement le coût que devait chaque passager. Dans aucun cas, je n’ai fait de l’argent sur le dos de ces personnes et je ne pense pas que dans ce genre de situation il est nécessaire d’imposer des amendes.

Covoiturage

On se standardise

Dans un des cours, nous avons abordé le sujet de la standardisation de la population ainsi que de l’impression du choix illusoire. Voici donc un article qui traite de l’industrie culturelle et que je trouvais particulièrement pertinent :

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/comm_0588-8018_1961_num_1_1_916

Il est vrai que de nos jours la majorité de la population travail 40 heures et plus par semaines et cela sans compter les tâches ménagèrent, les enfants, etc. Le temps nous est insuffisant pour pouvoir relaxer et profiter des moments alors en contrepartie la majorité des gens achètent des produits afin de combler un manque. Il y a également ceux qui tentent de changer leurs idées en consommant des produits liés au divertissement. C’est un cercle vicieux. Les entreprises veulent engendrer des profits et pour ce faire elles ont besoin de main-d’oeuvre en grande quantité. Ensuite, elles paient des salaires généralement bas et ne laissent aux travailleurs que peu de temps et de choix pour combler leurs temps libres. Ce qui m’amène à affirmer que la culture fait maintenant partie d’une industrie elle aussi. Suivant le même schéma capitaliste, elle est produite en grande quantité afin de générer le plus grand nombre de profit possible et comme les deux vont de paires puisque le divertissement est devenu monnaie courante de la vie d’un travailleur moyen. C’est un système implanté en profondeur dans nos sociétés et je ne verrais pas comment cela pourrait changer dans les prochaines années. Je déplore cependant le contrôle qu’exercent ces entreprises sur nos vies quotidiennes, et ce dans toutes les facettes, de ce que l’on porte à ce que l’on mange. Je me demande si un jour il existera un capital limite auxquelles les compagnies peuvent prétendes, sinon la voie de la consommation de s’estompera jamais.

On se standardise

Preuve à l’appui?

Voici un petit article que j’ai trouvé :

http://www.journaldemontreal.com/2015/01/27/les-filles-reussissent-mieux-a-lecole-que-les-garcons-presque-partout-dans-le-monde.

Les filles réussissent donc mieux que les garçons à l’école. C’est un sujet que je trouve particulièrement pertinent et qui peut s’avérer intéressant, mais vu la piètre qualité de ces informations, cela ne donne aucune raison de lire ce genre d’article. Je ne sais pas ce que voulait transmettre le Journal de Montréal, mais en cherchant deux secondes sur le web, j’ai réussi à trouver des statistiques plus convaincantes. Était-ce trop compliqué d’impliquer quelques chiffres dans ce sujet qui touche un point primordial de l’éducation? En effectuant la lecture de cet article, je me suis demandé si les recherches afin de trouver de l’information pour ce genre de sujets étaient longues et compliquées. Cela pourrait expliquer leur manque de connaissances sur le sujet. Surprise! Après deux minutes, j’ai trouvé de l’information crédible qui se situe plus près de nous et voilà le résultat : http://www.statcan.gc.ca/pub/81-004-x/2008001/article/10561-fra.htm. Heureusement, la situation décrite par le Journal de Montréal se voit réaliste et donc l’information décrite, malgré son manque de fondement, est tout de même véridique. Le seul problème que je déplore est le manque d’effort fourni dans la réflexion faite par le journaliste. Un enfant du secondaire pourrait écrire un article comme ce dernier. Énoncé des faits sans émettre des statistiques ou des événements à l’appui ne transmet généralement qu’une infime partie du véritable sujet.

Preuve à l’appui?

Les nouvelles

         Je n’aime pas nécessairement écouter les nouvelles puisqu’elles nous apprennent rarement de l’information pertinente et en voici un bon exemple : http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-petit-journal/pid6515-le-petit-journal.html?vid=1197745.

         Il s’agit de fausses informations diffusées par FoxNews à propos d’endroits dits réservés aux musulmans. C’est un petit exemple, mais je sais qu’il en existe une grande quantité. Cela fait partie de la grande manipulation de l’information qui se voit traitée par les journalistes. Après tout, les nouvelles ne sont plus là pour vous apprendre des choses importantes, mais bien pour atteindre le plus grand nombre de spectateurs .Il faut se l’avouer, cette nouvelle n’a aucun sens. Ces nouvelles sont tout de même entendues par une population qui ne prend pas le temps de réfléchir sur le sujet. C’est donc une minorité de gens qui essaient de dicter la façon de pensée d’une majorité de gens. Dans ce cas-ci, les journalistes envoient des statistiques sans aucune crédibilité et ne cherchent même pas à les appuyer. Le pire, c’est qu’une minorité de gens ne prennent pas le temps d’analyser ces informations et s’en suit un bouche-à-oreille qui peut dégénérer si l’information n’est pas rectifiée. Je suis à mille pour cent pour la liberté d’expression, cependant, qu’en est-il de cette liberté quand elle est utilisée afin de manipuler une partie de la population. Si c’était une petite nouvelle sans aucune valeur cela irait, mais cette fois, il s’agit d’un sujet encore récent et les répercussions de telles proclamations peuvent être catastrophiques. Après de tels événements, je crois que c’est presque criminel que de vouloir envoyer de l’huile sur le feu. Nous ne saurons probablement jamais les vraies intentions de FoxNews. Ceci dit, peu importe leur volonté dans cette affaire, j’ose espéré que les répercutions leurs feront perdre une bonne partie de leurs spectateurs. Cela leur permettrait de réfléchir avant de rendre publiques leurs nouvelles.

Les nouvelles